Poivre noir, gris, blanc, rouge : comment choisir ?

La couleur du poivre est due à sa date de récolte. Il est vert lorsqu’il est récolté en début de maturité. Il est rouge orangé quand sa récolte est programmée en fin de saison. Pour avoir du poivre blanc, on récolte la culture plus tardivement, durant sa maturité. Ensuite, on plonge les graines dans de l’eau claire. Ce traitement a pour effet de défaire la peau pour conserver le cœur du grain clair. Découvrez à travers cet article des astuces pour choisir le bon condiment.

Poivre noir ou poivre blanc ?

La différence entre les grains noirs et blancs est que ceux qui sont de couleur claire sont généralement moins corsés que la variante noire. La raison est que le petit fruit séché noir conserve la pipérine, la dose piquante est stockée dans sa peau. Autre différence, les baies blanches sont plus fruitées et très sauvages. Leur atout est que la variante claire bénéficie de plus de saveurs puisque le goût est libéré par la perte de son enveloppe.

La meilleure manière de comparer le poivre noir du poivre blanc est de les concasser. De cette manière, on révèle toutes les palettes aromatiques. On peut trouver des versions blanches ou noires de cet aromate, quel que soit son terroir ou son origine. Qu’il s’agisse du Sarawak en Malaisie, Malabar en Inde, Kampot au Cambodge ou Penja au Cameroun, c’est l’économie locale qui décide de privilégier une variété plutôt que l’autre. Découvrir les différents poivres du monde entier.

Quand on prépare une recette, il est tout à fait possible d’interchanger la nature des produits. La raison est que les variétés aromatiques sont secondaires et légères lorsque l’on prépare un mets. Choisir entre le blanc et le noir est plutôt d’ordre esthétique. On privilégie les épices blanches si on veut avoir une sauce claire de couleur homogène. L’utilisation d’une telle variante convient aussi lorsque l’on prépare un plat de poisson blanc ou du foie gras. Cette couleur est aussi idéale pour accompagner un fromage, de la viande comme de l’agneau ou une pièce de bœuf.

Quelle différence y a-t-il entre le poivre vert, noir, rouge et gris ?

Le poivre vert se consomme sous 4 formes. Sa forme fraîche se trouve facilement dans le commerce. La variante déshydratée se conserve sèche. Il faut le réhydrater avant de l’utiliser. Plonger dans ce cas dans l’eau pendant 10 minutes. Pour mieux conserver la fraîcheur des graines vertes, il vaut mieux privilégier les modèles lyophilisés. Il s’agit d’un ingrédient déshydraté fabriqué sous basse pression. La version Saumur est conservée dans de l’eau salée. Son inconvénient est qu’il a peu de goût.

Pour avoir du poivre noir, on récolte les graines lorsqu’elles sont vertes puis on les sèche au soleil. Cette action provoque une fermentation du produit. Il faudra retourner régulièrement ces petits fruits séchés pour que l’intégralité des graines profite du soleil. Ce n’est qu’au bout de 5 à 7 jours que l’on peut trier puis calibrer les graines. Le rouge se récolte mûr, lorsque les graines sont rouge orangé. Pour avoir une couleur rouge sombre, on les sèche en plein air, de préférence à l’ombre. En matière de goût, on ressent les graines plus rondes, plus mûres et aux saveurs puissantes.

Concernant les graines grises, il s’agit d’un produit poudré obtenu suite au concassage des graines noires. La particularité de ces produits est qu’ils sont moins épicés et ne conservent que leur goût piquant. Quand on recherche un condiment avec plus de goût, évitez ce type de petits fruits séchés. Il est recommandé de bien choisir son ingrédient en fonction des recettes de cuisine. Si le noir convient davantage pour les viandes, accompagner les poissons avec du poivre blanc, le rouge rehausse le goût des légumes, des desserts et des viandes tandis que les sauces s’adaptent davantage aux verts.

Idées de recettes avec du poivre

Relevez les assiettes avec panache en utilisant la bonne dose de poivre. L’ajout de l’aromate peut changer la saveur d’un mets. Ainsi, pour sublimer une recette de cuisine, il est dommage de se contenter d’une variante médiocre. Éviter les condiments gris, utiliser un moulin et acheter les graines en petites quantités afin de le renouveler régulièrement. De cette manière, on bénéficie d’un produit frais. Le poivre mignonette ou concassé de qualité ne fait ni éternuer ni picoter le nez. Dans le cas où on ressentirait les irritations, il peut s’agir d’une substance culinaire trop vieille ou contenant de la poudre de poivre.

L’astuce pour que le plat cuisiné ne soit pas piquant ou n’irrite pas les intestins est de ne pas le faire le faire cuire. Il vaut mieux l’ajouter lors de la finition de la recette. De cette manière, on profite davantage de ses goûts et ses vertus digestives et antiseptiques. Le condiment est souvent utilisé en gastronomie. Il sert à relever et à assaisonner plusieurs recettes : sauce crémeuse, bourek à la viande hachée, gigot d’agneau, tournedos, salade de fraises et menthe, noisettes de chevreuil, filet mignon farci au foie gras, endives braisées à l’Emmental, sauce pour nuggets…

Comment bien choisir son set de moulin électrique ou mécanique ?

L’avantage du set de moulin électrique est que cet équipement ajoute une touche d’élégance à la cuisine ou à la table. Cet accessoire aide les cuisiniers à doser efficacement la quantité d’assaisonnement dans ses mets. Selon la complexité du modèle acheté, certains produits possèdent un système de broyage visant à déterminer la nature des moutures grossières ou fines. Pour relever les plats, on peut remplir le set de moulin électrique par des herbes et d’autres épices séchées.

Grâce au moulin, le cuisinier offre à ses convives des plats possédant plus d’odeurs, d’arômes et de goût. Il s’agit d’un objet indispensable pour la réussite de ses mets. On distingue 2 catégories d’accessoires : moulin mécanique ou électrique. La version mécanique est très tendance, elle se décline en diverses formes, couleurs, matériaux. Autre atout, son tarif est plus abordable que les modèles électriques. En plus de sa durabilité, ce produit à l’avantage d’être discret quand on l’utilise.

Pour bénéficier d’un design contemporain et tendance, privilégier l’utilisation de moulin électrique. De plus, ces accessoires culinaires modernes garantissent un confort d’utilisation non négligeable. Il n’est plus nécessaire de manipuler la molette pour moudre les graines. Le moulin fonctionne avec une seule main et moud facilement le sel ou le poivre. Il existe 2 modèles de moulins : rechargeable et à pile.

Différents types d’épices

L’épice peut se présenter sous plusieurs formes : écorce comme la cannelle, fleurs pour le girofle, feuille pour le thé, fruit pour la moutarde, racine pour le gingembre, graines pour la coriandre. Ces condiments végétaux n’ont pas de substances volatiles aromatiques. Leurs saveurs sont exploitées énormément en cuisine. Ils se définissent comme étant des substances végétales ayant un caractère puissant qui rend la recette unique. Pour ce qui est des condiments et des aromates, ils accompagnent les mets pour offrir un contraste ou ajouter des notes plus délicates aux plats.

De plus, les épices se ressentent au goût alors que l’aromate est davantage connu pour son parfum. Le sel ne fait pas partie de ces condiments puisqu’il véhicule avant tout le goût. Cet exhausteur fait perdurer les saveurs des recettes de cuisine. Si à l’origine, épicée signifiait contenant des épices, de nos jours, cet adjectif fait plutôt référence à puissant et piquant. Pour ce qui est du verbe épicer, il s’agit de l’art de l’assaisonnement, de la subtilité et de la précision. Ces produits culinaires se déclinent également dans plusieurs autres variantes : anis vert ou étoilé, aneth, baie de cannelier/de la passion, cannelle, cardamone…