Les propriétés bénéfiques du curcuma.

Le curcuma est une plante originaire d’Asie du Sud-Ouest. Il appartient à la famille des Zingibéracées, de même famille que le gingembre, et est utilisé commercialement sur les marchés de la parfumerie, de la médecine, du textile, des épices et de l’alimentation. C’est l’un des principaux ingrédients du curry indien. Le colorant extrait du curcuma, la curcumine, a de nombreuses activités biologiques bénéfiques. Il est très important pour la santé. Ils sont: anti-inflammatoires, antioxydants, anticancérigènes, cicatrisants et antimicrobiens.

De nos jours, la “super-industrialisation” des aliments contribue à la consommation de substances xénobiotiques, ce sont des composés chimiques étrangers à un organisme ou à un système biologique. Cela conduit à un comportement alimentaire de plus en plus inflammatoire et pro-oxydant. Et avec cela, il y a une recherche croissante de substances naturelles qui préservent les caractéristiques des aliments, en plus de fournir des nutriments et des composés actifs bénéfiques pour la santé.

1. La plante curcuma. 

La médecine traditionnelle indienne utilise le curcuma pour traiter les troubles biliaires, l’anorexie, le coryza, la toux, les plaies diabétiques, les troubles hépatiques, les rhumatismes et les sinusites. C’est-à-dire pour traiter les processus inflammatoires. La curcumine, le colorant jaune extrait du curcuma, est le principal composant de la plante.

Le curcuma est très bénéfique pour la santé. Des substances ont été découvertes dans le curcuma. Son effet sont très nombreux. Il est capable d’inhiber ou de réduire les processus inflammatoires. Son utilisation est donc indiquée non seulement en phase aiguë, mais aussi comme forme de prévention.

2. Activité anti-oxydante.

Certaines études ont montré que la curcuma offre une protection contre l’oxydation de l’hémoglobine. D’autres auteurs ont démontré que la curcuma a une activité protectrice contre la peroxydation des lipides (altération physiologique qui se produit chez les personnes obèses). En d’autres termes, il joue un rôle fondamental dans le développement du processus inflammatoire, des maladies cardiaques et du cancer.

3. Activité anti-angiogénique.

Le potentiel antiangiogénique de la curcuma a également été associé comme un facteur important dans la prévention de plusieurs maladies, telles que l’obésité. Autrement dit, des études ont montré que la curcuma a un effet suppressif de l’angiogenèse (formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour la croissance des tissus, y compris les tissus adipeux).

4. Activité anti-tumorale.

Des études récentes ont montré que la curcuma peut être utilisée dans la prévention du cancer. Là encore, ses propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes, anti-angiogéniques et anti-athérogènes apparaissent. La curcuma a donc été considérée comme un facteur de prévention chimique. Il a un action de bloquer et inhiber le stade d’initiation de la cellule cancéreuse. Il est aussi comme un agent suppressif, en inhibant la prolifération des cellules malignes pendant la progression des stades de la cancer.

5. Activité des produits chimiques et antimicrobiens.

L’utilisation de la curcumine a des bienfaits sur la cicatrisation en optimisant la formation de collagène. Outre son efficacité à inhiber la croissance des parasites et des bactéries.

6. Autres activités de curcuma pour la santé.

Le système immunitaire a pour fonction de protéger l’organisme contre les infections. Toutefois, une défaillance de ce système peut conduire à des situations telles que le cancer et les maladies auto-immunes. La sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, le diabète sucré de type I, les maladies inflammatoires intestinales, la myocardite, la thyroïdite, le lupus érymmateux disséminé et la myasthénie grave sont des maladies auto-immunes spécifiques à certains organes qui touchent plus de cinq personnes dans le monde.

L’administration orale de curcuma montre des améliorations significatives dans plusieurs symptômes de ces maladies. Cet effet est attribué à l’amélioration de l’image inflammatoire médiée par la curcumine.

Il existe plusieurs études qui prouvent les bienfaits du curcuma et de ses composés. Principalement à titre de prévention. C’est pourquoi c’est conseillé d’inclure au moins une cuillère à café de curcuma par jour, par personne, dans les préparations telles que les ragoûts, le riz, les soupes.