Lapin ou Poulet, une recette délicieuse au sel et aux herbes

Publié le : 06 octobre 20206 mins de lecture

La recette du Lapin mariné au sel aux herbes : que ce soit avec du poulet ou du lapin, avec cette méthode de préparation, la viande acquiert un arôme et reste juteuse en même temps.

Temps nécessaire pour la préparation : 2 minutes.

Durée de cuisson : 20 minutes pour rôtir, 20 à 40 minutes au four.

Autres facteurs de temps : les cuisses marinées doivent être conservées au réfrigérateur pendant au moins 6 heures.

Ustensiles de cuisine à utiliser : une rôtissoire, papier film alimentaire.

Ingrédients pour la recette

Les recettes ne peuvent pas se réalisées sans les ingrédients. Ainsi, pour réussir celle-ci, il vous faut : des cuisses de lapin et du poulet (selon le nombre de personne), des gousses d’ail, des herbes de Provence, 3 à 4 portions de vins, des brindilles de romarin et de thym, éventuellement 20 olives noires dénoyautées, du piment d’Espelette, huile d’olive, éventuellement salade (Mesclun), et du sel.

À consulter aussi : Blaff de poisson

Quelques explications importantes

Comme déjà mentionné ailleurs, la viande de lapin est très semblable à la volaille. La recette suivante est meilleure avec des cuisses de lapin, mais si vous ne les obtenez pas ou si vous ne les aimez pas, autant utiliser des cuisses de poulet. Mais s’il vous plaît, ne les mélangez pas, car les cuisses de poulet sont cuites beaucoup plus vite que les collègues lapins.

Pour le sel aux herbes, vous pouvez utiliser du gros sel marin ou de la fleur de sel, puis le mélanger à des herbes de Provence séchées. Les quantités nécessaires dépendent surtout de la taille et de la texture des grains de sel. Il suffit donc de mélanger à l’œil nu. Ce mélange est également excellent comme épice, notamment pour les recettes à griller.

N’ayez pas peur du tout de l’ail parce que la longue cuisson le rend aussi doux que la purée de pommes de terre. Ainsi, il aura un goût délicieux. Bien sûr, vous ne mangez pas la peau avec vous. Elle sert seulement de protection pendant la cuisson. Lorsque vous le mangez après, tenez la peau avec le bout d’une fourchette et étalez la sauce à l’ail avec un couteau.

Même si vous mangiez le tubercule entier, cette méthode de cuisson vous garantit l’absence de mauvaise haleine, tant qu’il est vraiment cuit à feu doux. C’est-à-dire, qu’il n’a plus de noyau dur.

En fait, la sauce semble contenir un épaississant ou de la crème. Mais la consistance laiteuse et crémeuse n’est obtenue qu’en faisant bouillir le vin avec de l’huile d’olive et des échalotes !

Pour plus d'informations : Pavés de cabillaud au mélange cinq baies

Préparation de la recette

Mélangez le sel et les herbes de Provence et frottez-les dans les cuisses.

Ensuite, Placez-les dans la rôtissoire ou la marmite et fermez avec du film alimentaire et mettez au réfrigérateur pendant environ 6 heures ou plus. Par exemple, le matin au réfrigérateur, le soir dans la cuisine.

Concernant le torréfacteur, sa taille idéale dépend surtout du nombre de personne à qui les recettes sont destinées. Si c’est pour une seule personne, il faut choisir le petit. Mais pour deux personnes, il faut le moyen, pour quatre, même le grand et ainsi de suite. Sinon, il suffit de prendre un pot, avec couvercle, suffisamment grand pour que toutes les pattes soient côte à côte.

Frottez ensuite les cuisses avec du papier de cuisine pour enlever l’excès de sel.

Faites frire les cuisses dans l’huile d’olive, à feu doux aux 2/3, jusqu’à ce qu’elles présentent des marques de torréfaction jaune doré tout autour.

Préchauffez le four à 180° en faisant circuler l’air pendant ce temps.

Dans ce laps de temps, épluchez les échalotes, coupez les gros spécimens en deux dans le sens de la longueur.

Écrasez le bulbe de l’ail avec la boule de votre main pour libérer les gousses d’ail individuelles. Cassez légèrement les clous de girofle avec le côté large du couteau de cuisine en laissant la peau resté en place !

Mettez les cuisses de côté et faites revenir les échalotes jusqu’à ce qu’elles présentent des traces évidentes de torréfaction.

Ajoutez ensuite les gousses d’ail, placez les pattes dessus, montez le feu à plein régime et versez le vin en 3 à 4 portions. Attendez que le vin doive commencer à bouillir, à chaque fois, avant de verser la portion suivante.

Lorsque tout le vin est à ébullition, laissez bouillir une minute pour que l’alcool s’évapore puis ajoutez les brindilles de romarin et de thym. Mettez-le au four avec le couvercle.

Vous pouvez utiliser une cuisse de poulet entière par personne, la coupée en haut et en bas de pour faciliter la manipulation lors du rôtissage.

Faites sortir du four les cuisses de poulet, après 20 minutes. Mais avec ceux de lapin, après 40 minutes. Vous pouvez faire le test de cuisson parce qu’elle fonctionne de la même manière pour le lapin que pour le poulet. Ajoutez maintenant les olives et remettez le couvercle avant la remise au four pendant 3 à 5 minutes supplémentaires jusqu’à ce qu’elles soient cuites. Éventuellement, vous pouvez faire un second test de cuisson pour être sûr.

Retirez les brindilles d’herbes et servez les cuisses dans les assiettes. Puis, ajoutez les échalotes et les gousses d’ail, ainsi que les olives et versez la sauce par-dessus.

En accompagnement, du riz ou des nouilles, ils conviendraient, mais mon préféré est la baguette fraîche, la mâche ou le mesclun en plus.

Plan du site