Comment réussir un bon Pad thaï chez soi ?

Publié le : 29 décembre 20209 mins de lecture

Le pad thaï est le nom d’un plat originaire de la Thaïlande. Surnommée littéralement friture thaïlandaise, on peut retrouver ce mets dans les zones touristiques lors des voyages au pays du sourire. Il est pourtant possible de réaliser ce plat chez soi. Il suffit de suivre les instructions présentées dans notre guide détaillé. Découvrez également d’autres types de recettes thaïlandaises pour se perfectionner dans la préparation de ces mets exotiques.

Comment réussir une recette Pad Thaï ?

La recette pad thaï ou Patte Taille en français est une spécialité thaïlandaise à base de riz sauté et de nouille. Pour réaliser ce repas originaire de la Thaïlande, il faut prévoir 25 minutes de préparation puis 15 minutes de cuisson. Pour préparer ce plat principal, on a besoin de : nouille de riz de Thaïlande, crevettes, poitrine ou cuisses de poulet, sauce soja, gousse d’ail, oignons verts, gingembre ou galanga râpé, piment rouge ouvert, œuf, germes de soja, coriandre, cacahouètes grillées, huile végétale et citron. La préparation se fait avec du bouillon de poulet, pâte de tamarin, suc de poisson, chili ou poivre de Cayenne, sauce soja et poivre blanc moulu. Pour préparer ce mets, on commence par faire bouillir de l’eau dans une grande casserole.

Ajouter les nouilles et laisser tremper 3 à 4 minutes jusqu’à ce que les pâtes soient molles et un peu fermes. Il est important de veiller à ce que les nouilles soient cuites puisque, plus tard, il faudra encore les frire. En respectant ce détail, on pourra réaliser des nouilles de riz moelleuses « al dente ». Ne pas oublier d’égoutter puis rincer les pâtes à l’eau froide, puis laisser reposer. Il faut également mélanger dans de la sauce soja le poulet puis mettre le bol de côté. À cette étape de la préparation, on mélange tous les ingrédients utiles pour faire une nouvelle préparation culinaire dans une tasse ou un petit bol. Lors de cette phase, on doit s’assurer d’avoir une mixture avec une saveur très forte. Après avoir mis une fois de plus de côté ce mélange, on enchaîne la recette en chauffant une grande poêle en ajoutant de l’huile et en le mélangeant à feu moyen. On ajoute petit à petit l’oignon, l’ail, le piment et le gingembre ou galanga. On fait sauter le mélange pendant une minute. On ajoute ensuite le poulet et on fait sauter jusqu’à ce qu’il soit opaque soit environ 2 minutes. On verse les crevettes puis on fait sauter la préparation culinaire. On arrête l’opération quand les petits crustacés sont roses (au bout de 2 à 3 minutes).

Après avoir libéré de l’espace au centre de la préparation, on casse l’œuf puis on le mélange pour qu’il soit brouillé. Verser les nouilles et arroser de sauce thaïlandaise. Pour qu’il soit plus savoureux, verser les germes de soja puis incorporer du suc de poisson, le filet de tamarin ou le citron vert pour équilibrer les plats trop salés ou sucrés. Quant au piment, il permet d’épicer davantage cette spécialité asiatique. Juste avant de servir et de déguster, saupoudrer les mets avec les noix, oignons verts et la coriandre. En guise de garniture, ajouter des quartiers de citron lors du dressage.

À consulter aussi : Coquilles saint jacques aux cinq parfums

Utiliser le nuoc-mâm pour sublimer ces plats asiatiques

Le nuoc-mâm fait partie des indispensables de la cuisine asiatique. Ce produit est apprécié pour son arôme très puissant. De couleur ambrée, le condiment est originaire du Vietnam. Son utilisation se fait de la même manière que le sel dans une cuisine occidentale. Son concentré de sodium incite les cuisiniers à doser le nuoc-mâm pur avec beaucoup de prudence. Il est recommandé de le diluer un peu avant de l’ajouter dans un plat. Ce produit culinaire assaisonne différentes marinades ou préparations, plat au four ou en cocotte, woks. Il est préférable de l’utiliser pour sublimer les recettes de cuisine vietnamienne. Ce produit permet ainsi de rehausser les plats de poisson ou de viande. On peut l’associer à de l’huile d’olive et du miel pour avoir plus de peps aux légumes cuits à la poêle. Parmi les nombreuses recettes contenant du nuoc-mâm, citons : les côtes de porc mariné, la salade de papaye aux crevettes, le plat de porc caramélisé, le Bún gà và tôm ou encore le Bánh bao.

Pour plus d'informations : Des recettes pratiques pour profiter des bienfaits piment

À quoi peut servir la sauce soja ?

La sauce soja permet de préparer des recettes exotiques. Ce produit culinaire peut servir pour remplacer le sel. On peut l’utiliser pour accompagner les légumes d’un apéritif. Il peut rehausser les goûts des bâtonnets de concombre et de carottes, céleri en branches, radis, tomates cerises… Pour le fabriquer, il faut mélanger du yaourt, un peu de vinaigre balsamique, sauce soja, poivre et ciboulette ciselée. La préparation d’une vinaigrette pour relever de la crudité en salade inclut comme ingrédients du siaw, du vinaigre balsamique, de l’huile de colza, du poivre et de la moutarde. Ce produit peut également être ajouté dans les bouillons, potages, soupes et veloutés. Le shoyu, nom donné au condiment au Japon, peut servir lors d’une préparation d’omelette, pour finir la cuisson d’un steak, du poisson-papillote, des pâtes… Pour obtenir cet ingrédient, on a besoin de graines de soja fermenté, du sel marin et du blé. Les marinades utilisant ce type de liquide conviennent pour la consommation de brochettes au cours des barbecues estivaux.

Concocter des recettes à base de nouilles et de poulet

La préparation d’une recette simple de nouilles sautées au poulet se déroule en 2 étapes. Pour la marinade, on a besoin de filets de poulet découpé en morceaux, oignons émincés, huile d’olive, du shoyu, coriandre et persil. Pour ce qui est de l’assaisonnement de la garniture, il faudra des nouilles chinoises, de la julienne de légumes, siave, nuoc-mâm et sucre. Les nouilles au poulet accompagné de légumes sautés sont un plat principal facile et rapide à concocter. Pour préparer la recette, on a besoin de nouilles aux œufs, différents légumes comme des petits pois, carottes, oignons, petit poivron rouge, champignons noirs séchés… Pour gagner du temps, on peut utiliser directement un sachet de légumes à l’asiatique. Il faudra également utiliser de la sauce au soja, du gingembre râpé, sel, poivre, huile de tournesol ou de sésame, escalope de poulet.

Particularité de la cuisine thaïlandaise

La particularité de la cuisine thaïlandaise appelée également cuisine thaïe est qu’elle propose divers mets épicés et riches en saveur. Les plats originaires de l’ancien royaume du Siam contiennent beaucoup de produits exotiques comme la citronnelle, le basilic thaï et le lait de coco. Dans une véritable recette thaïlandaise, on utilise à la perfection les herbes, les condiments et les cuissons. En essayant de réaliser différents plats, on constate que les cuisiniers thaïlandais ont tendance à utiliser de puissants ingrédients comme le suc de poisson, le piment, la pâte de crevettes.

L’astuce pour préserver le croquant des légumes ainsi que le moelleux des viandes est de découper les ingrédients en petits morceaux. Cette astuce permet également de cuire plus rapidement les mets. L’équilibrage des repas thaï se base sur un bon assaisonnement : adoucir une préparation avec du lait de coco, sucre de palme, rafraîchir un plat avec des herbes et un zeste et de combava, accentuer les goûts avec du piment… Selon ses goûts et les ingrédients dont on dispose, on peut réaliser différentes recettes à base de, poulet, poisson, légumes en accompagnement et en salade.

Plan du site