Quels sont les différents thés verts ?

différents thés verts

Publié le : 04 janvier 20214 mins de lecture

Au pays du thé vert, il existe de nombreuses variétés différentes qui séduiront certains plus que d’autres. Coup d’œil sur ce type de thé si particulier et les différentes sortes qui existent !

Petit rappel

Le thé vert est une variété de thé au même titre que le thé noir, le thé blanc ou encore le thé Oolong ou Roobios. La différence entre ces familles repose sur leur mode de fabrication et notamment de fermentation. Contrairement au thé noir par exemple, le thé vert ne subira pas de fermentation, mais une torréfaction afin d’éviter le processus d’oxydation. C’est justement ce mode de fabrication qui lui permet d’offrir de nombreuses vertus pour l’organisme grâce à sa consommation (plus d’informations sur les vertus des thés sur le blog Astuce-sante.fr).

Dans chacune de ces grandes familles, il existe plusieurs variétés et donc plusieurs variétés de thés verts qui se différencieront par la région de cueille de la plante, mais aussi par le processus de fabrication.

Les différents types de thés verts

Le Japon est champion en la matière, car il offre une très grande quantité de thés verts différents :

– Le Aracha, qui signifie « thé brut », et pour cause le tri final entre les feuilles n’a pas été effectué. Libre ensuite à l’entreprise qui l’achètera de le commercialiser tel quel ou de faire un tri afin de réaliser des créations spécifiques.

– Le Bancha, il s’agit d’une variété peu onéreuse qui a pourtant toutes les qualités d’un grand thé. En fonction du processus de récolte et d’élaboration, on peut distinguer deux types de bancha le Hakuta bancha et le Kyobancha.

– Le fukamuschicha, principalement fabriqué à Shizuoka, ce thé vert est soumis à une exposition à la vapeur plus longue que de coutume ce qui aura des conséquences sur son goût, mais aussi sur sa couleur.

– Le Genmaicha, ce thé a la particularité d’être un mélange de thé et de grains de riz.

– Le Gyokuro, son nom signifie « rosée de jade » et ce n’est pas peu dire, il s’agit en effet de l’un des meilleurs thés verts japonais.

– Le Houjicha, qui aura la particularité d’être grillé à très forte température puis très vite refroidi.

– Le Kabusecha, ce thé va être mis à l’ombre à l’aide de nattes de bambou quelques jours avant sa récolte pour que la plante produise le plus de nutriments possible. Il s’agit d’un thé vert plutôt rare.

– Le Kamairicha, contrairement aux autres, ce thé est chauffé à la poêle et non à la vapeur.

– Le Konacha, il s’agit d’un thé créé grâce aux résidus récupérés dans la fabrication de thé Gyoko et Sencha ce qui lui donnera un goût bien particulier.

– Le Kukicha, qui contient une très grande quantité de branches.

– Le Matcha, certainement le plus prisé, c’est celui qui est utilisé lors de la cérémonie du thé au Japon et qui est particulièrement tendance depuis quelques années aussi bien en boisson qu’en gastronomie.

– Le Sencha, qui représente près de 80% de la production de thé japonaise.

Qui plus est, certains pays comme la Chine sont aussi des fournisseurs de thés verts, et bien évidemment, tout comme le thé noir, le thé vert pourra s’assortir avec de nombreuses saveurs et proposer ainsi des créations goûteuses et gourmandes.

Plan du site