10 endroits pour manger végétarien au Japon

Bien que la cuisine japonaise soit réputée pour être saine, vous avez peut-être entendu dire qu’il n’est pas si facile d’être végétarien au Japon. Une des raisons principales est que la cuisine japonaise utilise beaucoup le dashi : un bouillon qui contient très souvent du poisson. Ce bouillon est également utilisé dans les plats où il n’y a pas de présence évidente de viande ou de poisson par exemple dans la sauce où le soba est trempé, ou dans la pâte utilisée pour faire l’okonomiyaki. Une autre raison est que le nombre de végétariens japonais est très faible par rapport au pourcentage de personnes qui se déclarent végétariennes aux États-Unis ou en Europe. Il est estimé que le nombre de végétaliens est encore plus faible. Il y a quelques années encore, le mot “végétalien” aurait été accueilli avec étonnement et curiosité, mais les choses changent. Le nombre de touristes venant de l’étranger a en effet apporté une bouffée d’air frais et convaincu de nombreux restaurateurs de s’adapter pour satisfaire un plus grand nombre de clients.

Comment faire si vous êtes végétarien lors d’un voyage au Japon ?

Après avoir accompagné des centaines de voyageurs au Japon, il y a quelques listes de restaurants établies pour vous. Ce sont des 5 restaurants végétariens à Tokyo et 5 à Kyôto dont vous ne pourrez pas vous passer pendant votre voyage au Japon.

Tokyo Vegan

Tokyo est la capitale du Japon et une ville assez cosmopolite, la présence constante de touristes et de résidents étrangers permet une bonne offre de restaurants végétariens. En voici quelques-uns à essayer absolument. Les restaurants de la chaîne Yasaiya Mei sont situés dans certains des principaux quartiers de la ville (Shibuya, Ueno, Ginza) et se caractérisent par le fait que tous les légumes qu’ils utilisent au menu proviennent directement des agriculteurs biologiques. Vous pourrez y déguster l’un de leurs plats les plus célèbres, le shabu-shabu végétarien, qui, à la place de la viande, offre, outre les légumes, une généreuse quantité de champignons japonais. Le bouillon est également strictement végétarien et très savoureux, composé d’une combinaison de sel, de graines de soja, d’umeboshi (prunes salées) et de piment. Outre le shabu-shabu, il existe d’autres plats à déguster, comme la bagna cauda qui est très populaire au Japon) et le tempura de légumes servi avec du riz.

Un autre excellent restaurant végétarien et sans gluten à essayer est le Minoya, qui propose des plats kaiseki, une forme traditionnelle de repas qui comprend de nombreux petits plats et est considéré comme la forme de cuisine la plus raffinée au Japon. Tous les ingrédients sont des produits de saison. En fait, le menu change tous les mois pour que vous puissiez goûter la meilleure saveur de chaque plat et sentir les changements de saison dans votre vie quotidienne. Un point fort de ce restaurant est qu’il propose également des plats non-végétariens, ce qui permet de satisfaire les goûts de tous les groupes. Pour les amateurs de ramen, les restaurants “T’s Tantan” sont un vrai régal. En fait, vous pouvez y déguster différents types de ramen végétariens qui ne contiennent ni viande, ni poisson, ni œufs, ni lait, et qui vont du ramen plus classique à la sauce de soja au ramen plus particulier au sésame noir. En plus des ramen, il existe d’autres plats végétariens tel les raviolis à la “viande” de soja.

En plus d’être célèbre parmi les fans du réalisateur Tarantino pour avoir été l’un des lieux où une scène de Kill Bill a été filmée, la chaîne de restaurants Gonpachi propose à la fois un style d’intérieur très élégant et une carte unique et originale qui réinterprète la cuisine traditionnelle. En fait, bien que le mot “sushi” soit dans l’esprit de beaucoup de gens inextricablement lié au poisson, vous pouvez goûter à l’un des meilleurs sushis végétariens accompagnés de soba (spaghettis au sarrasin), et à quelques amuse-gueule à base de légumes de saison. Pour les amateurs de cuisine fusion, le restaurant Faro propose une variété originale de plats qui combinent des éléments de la cuisine japonaise et italienne. Vous pourrez y goûter des plats sophistiqués tels que les spaghettis aux pommes de terre avec lesquels le chef Kotaro Noda a remporté le premier prix d’un concours international, le risotto au lapis-lazuli inspiré de la période bleue de Picasso, et les tagliolini faits à la main avec des herbes japonaises de la préfecture de Nara, garnis de champignons japonais. Ce restaurant propose également des menus végétaliens ainsi que d’autres non-végétaliens pour satisfaire tous les palais.

Kyoto Vegan

Avec une forte tradition bouddhiste due à la concentration des temples les plus importants du pays et des spécialités locales comme le tofu et le Kyo-yasai (légumes de Kyoto), Kyoto se vante d’avoir d’excellents restaurants végétariens. Situé dans l’espace où se trouve le célèbre temple Zen Tenryu-ji dans le quartier d’Arashiyama, Shigetsu est le meilleur restaurant pour goûter la cuisine traditionnelle bouddhiste japonaise, aussi connue sous le nom de shojin ryori. Aucun ingrédient d’origine animale n’est utilisé dans la préparation des plats : ceci est en stricte conformité avec les règles de la cuisine végétarienne des moines bouddhistes. C’est une cuisine qui permet de goûter des plats savoureux et savoureusement préparés avec des légumes de saison, des herbes et des plantes typiques du Japon. Le restaurant étant très populaire et le nombre de places étant limité, la réservation est obligatoire. Il est non seulement situé au centre de la ville, mais c’est aussi l’un des restaurants végétariens et végétaliens les plus populaires de Kyoto. Outre l’atmosphère très détendue et “conviviale”, il propose un vaste menu de plats végétaliens et végétariens à la Japonaise, des salades aux hamburgers au tofu à des prix plus que raisonnables. Le menu en anglais avec des photos descriptives en fait une destination populaire même parmi les étrangers.

Tosuiro est un restaurant spécialisé dans les plats au tofu, une des spécialités de la cuisine de Kyoto. Ces deux lieux ont été obtenus à partir de maisons japonaises traditionnelles, de sorte que même l’atmosphère que vous pouvez y apprécier est extraordinaire, en plus de la beauté des plats qui sont toujours présentés de façon très agréable. Le seul détail à prendre en compte est que le bouillon utilisé dans certains plats est à base de poisson donc si vous voulez éviter tout ingrédient d’origine animale, il vous est suggéré d’éviter les plats qui contiennent du bouillon. Situé dans l’une des plus belles zones de Kyoto, le quartier Higashiyama, près du célèbre temple Ginkaku-ji, Omen est le restaurant qui prépare l’un des meilleurs udon de Kyoto. Les udon,sont des nouilles de blé très épaisses typiques de la région de Kyoto, sont servies dans un bouillon chaud ou froid sans bouillon, ce qui en fait un excellent plat pour toutes les saisons. En général, les udon sont servis avec une grande variété d’accompagnements composés d’ingrédients de saison. Il faut toujours faire attention au bouillon et demander s’il est à base de poisson ou non, mais de nombreux plats du menu sont entièrement végétaliens. Le restaurant Pettirosso, dirigé par un Italien et sa femme japonaise, incarne parfaitement la cuisine fusion entre les éléments italiens et japonais. Tous les plats utilisent des légumes de saison à zéro mille et bien qu’il y ait aussi des plats de poissons, il y a toujours un végétalien à prix fixe. La sélection de vins et de sakés est large et bien soignée, et les desserts et gâteaux végétaliens faits maison sont délicieux. En raison du nombre limité de places disponibles, il est recommandé de faire de réservation.