Quelles épices peut-on mettre dans du rhum arrangé maison ?

Publié le : 27 décembre 201910 mins de lecture

Le secret pour réussir une recette de rhum arrangé est de bien respecter un temps de macération et le dosage idéal des ingrédients. La préparation de cet alcool très parfumé à consommer avec modération doit être composée de certains fruits ou épices pour qu’il soit absolument divin. Selon les ingrédients utilisés, on peut plus ou moins impacter sur la durée de macération. Dans ce guide culinaire, découvrez les épices permettant de préparer ce breuvage.

Les épices que l’on peut utiliser dans une recette de rhum arrangé

De manière générale, on peut aromatiser le rhum avec tout ce qui est comestible. Toutefois, il existe certains ingrédients de prédilection. L’un de ces ingrédients est les épices. Dans ces préparations culinaires, on retrouve régulièrement la cannelle et la vanille. En plus de ce classique indémodable, on peut parfumer son alcool avec des produits plus originaux comme la badiane, l’anis, le clou de girofle, le piment habanero ou piment oiseau, de la cardamome blanche ou verte, de l’épine-vinette, de la réglisse, du gingembre, des fèves tonka… Lors de la préparation, on peut directement laisser macérer les épices, les concasser ou ouvrir la vanille afin d’infuser plus rapidement le liquide alcoolisé. Cette démarche est facultative.

Pour préparer du rhum arrangé, on se sert d’épices entières, et non en poudre. Le rhum arrangé doit également contenir des fruits. On a le choix parmi diverses catégories : fruits frais, confits, congelés, en conserve, cuits, en confiture et séchés. Bien que tous types de fruits fonctionnent, il est plus approprié d’utiliser des fruits frais pour parfumer sa recette. Privilégier les fruits bien mûrs et éviter ceux qui sont moisis, car on risque d’avoir un produit imbuvable. Les fruits transformés apportent un goût différent, mais tout aussi excellent que les produits frais. Ceux qui utilisent l’ananas, les abricots, la baie de goji, la banane, les cranberries, les mulberries, les figues séchées bénéficieront d’une durée de macération plus courte.

À consulter aussi : Comment remplacer le sucre raffiné dans ses recettes ?

Quel type d’alcool choisir pour préparer du rhum arrangé maison ?

Le rhum traditionnel contenant de la mélasse est plus neutre comparé au rhum agricole. Les alcools produits à l’Île de la Réunion se prêtent bien à la préparation de la boisson alcoolisée à base de fruits juteux comme les litchis, la mangue ou l’ananas. Quant au rhum agricole au jus de canne à sucre, il possède des parfums plus subtils et puissants. Ces produits originaires de la Guadeloupe et de la Martinique donnent des saveurs raffinées aux recettes à base d’épices. Entre l’alcool blanc ou ambré, le choix se porte en fonction de ses préférences.

On choisit le blanc, une boisson plus jeune, lorsque l’on recherche un alcool plus neutre. La particularité des ambrés est que ces boissons matures ont un goût plus prononcé et plus boisé. Ces derniers ont passé au moins 12 mois de maturité dans des fûts en chêne. Les personnes qui réalisent leur première recette devront commencer par un rhum bas de gamme. On peut se procurer au supermarché des rhums agricoles originaires de Martinique ou de la Guadeloupe. Plus tard, une fois que l’on maîtrise la technique, on peut tenter avec un blanc à 50 °.

La sélection d’alcool dépend également du résultat souhaité. Ceux qui veulent préparer des boissons légères opteront pour un 40 °. Pour réaliser une boisson alcoolisée plus puissante, achetez de préférence une bouteille plus forte. Bien que tous les rhums puissent être utilisés dans ces préparatifs, la plupart des gens se servent exclusivement des blancs. Notons que la vanille s’accommode mieux avec de l’ambré. Ainsi, lorsque l’on prépare sa première mixture, il vaut mieux privilégier un blanc.

Quand on essaie pour la première fois la recette, commencer par travailler avec des ingrédients faciles comme la banane. Quand on achète les ingrédients, il est recommandé de bien choisir ceux qui sont mûrs. Il est aussi possible de préparer du rhum arrangé avec des fruits en conserve. Les fruits exotiques comme le litchi ont des goûts identiques lorsqu’ils sont frais ou en conserve. Quand on opte pour cette solution, il faut se méfier de la dose de sucre. Lors de la préparation, on doit adapter en ajoutant du sucre dans les mélanges d’ingrédients.

Pour plus d'informations : Recette : comment créer le punch parfait ?

Cuisine mauricienne et spécialités créoles réunionnaises

La cuisine de l’île Maurice est très variée puisque plusieurs communautés peuvent s’y retrouver. De nos jours, sa gastronomie se caractérise par son passé colonial ainsi que les différentes communautés qui la composent : les Chinois, les Indiens… On peut constater un véritable melting-pot dans les assiettes puisque la cuisine mauricienne profite de l’importation de différents produits asiatiques, africains ou provenant d’Océanie. Parmi ces plats, on peut trouver du piment farci, watans de porc, riz sauté aux crevettes, snoek, chipek… Parmi les plats traditionnels de l’île de la Réunion figure le cari. On peut accompagner cette recette créole de brède ou de rougail. Pour préparer des mets exotiques, il existe plusieurs recettes comme le cari au poulet, à base de crevettes, gratins chouchoux, rougail saucisses ou aux tomates, samoussas fromage ou pomme de terre.

Comment utiliser la cannelle en cuisine ?

La cannelle a l’avantage d’avoir des arômes doux et chauds. Cette écorce s’utilise facilement en infusion et en mijotage. Il suffit d’ajouter cet aromate dans une carafe de lait, de thé pour préparer une crème dessert, un vin chaud ou un tajine mijoté. Les bâtons appelés également rouleaux ou tuyaux de cannelle proviennent d’Indonésie et de Madagascar. Lorsqu’on l’utilise en bâtons, le condiment végétal diffuse des arômes profonds et riches qui se développent au cours de cuisson en infusion ou mijotée. La cannelle en poudre possède des arômes parfumés et sucrés. Les bâtons de cannelle peuvent servir dans les cuisines sucrées et salées. Pour les mets sucrés, on peut s’en servir dans des salades de fruits, pour préparer des compotes, des confitures, ajouter plus de saveur au vin, au lait, une crème dessert, dans les chutneys. Concernant la cuisine salée, la cannelle fait partie des ingrédients du tajine et du magret de canard.

Idées de délicieuses recettes de cuisine à base de vanille

La vanille en poudre, en gousse, en extrait ou en sucre parfume de nombreuses recettes sucrées comme les petits biscuits, flans, gâteaux, les crèmes… Parmi les recettes de cuisine à base de cette gousse allongée on peut préparer du flan pâtissier, cake marbré au chocolat, gâteau au yaourt, crème brûlée, cheese-cake au cacao, milk-shake au citron vert, madeleine, pain perdu brioché au sucre, muffins, île flottante, mille-feuille, brownies ou cookies au chocolat… La vanille est un fruit apprécié pour ses propriétés stimulant le système digestif. En plus de stimuler les enzymes de la digestion, cette plante aphrodisiaque ouvre l’appétit.

Comme pour le chocolat, manger des plats contenant ces fruits, réduit l’anxiété et le stress. La présence de phénol rend l’épice bénéfique pour l’entretien de la peau. Cet acide phénique ralentit le vieillissement cellulaire et est bénéfique aux cheveux et aux ongles. Ces valeurs nutritionnelles sont : glucides, lipides, protéines, calories. La gousse naturellement sucrée permet de diminuer l’ajout de sucre dans les desserts. Cet ingrédient parfume agréablement les mets tout en réduisant l’apport énergétique. Pour reconnaître le meilleur produit, acheter les gousses très sombres. En plus d’être souples, elles doivent avoir un aspect gras et luisant. La vanille bourbon de Madagascar a un taux de vanilline très élevé. Cela lui permet d’être la plus parfumée de toutes ces espèces. Quant à la variante de Tahiti, elle peut s’adapter à plusieurs préparations puisque sa particularité est sa forme très charnue.

Plan du site