5 bienfaits des baies de Genièvre

Publié le : 06 octobre 20207 mins de lecture

Beaucoup de gens connaissent le genièvre à cause du gin et de la boisson tonique, dans lesquels les baies sont couramment utilisées pour la préparation. Mais saviez-vous que cette épice est également l’un des composants de la fabrication du gin ? Ci-dessous, on vous explique plus en détail cette plante, ses bienfaits, ses contre-indications et diverses recettes avec l’épice à essayer.

Qu’est-ce que le genévrier ?

Le genévrier qu’on connaît pour la consommation provient d’un buisson de l’espèce Juniperus communis. De cette plante, la partie la plus utilisée et la plus connue est la baie, qui est commercialisée comme une épice. Le genévrier peut être utilisé comme assaisonnement, dans les boissons et aussi à des fins médicinales, toujours en petites quantités. Il a un goût épicé et légèrement sucré. Bien qu’elle soit largement utilisée et présente plusieurs avantages, la nutritionniste avertit que la plante est toxique et que sa consommation doit donc être modérée. L’infusion doit être utilisée avec précaution. Les personnes souffrant de néphrite (inflammation des reins) ou d’autres affections rénales ne devraient pas l’utiliser, ni les femmes enceintes et allaitantes.

Comment l’utiliser ?

  • En décoction : pour des troubles urinaires, comme la cystite, jeter 10 g de baies de genévrier dans un volume de trois tasses d’eau. Porter à ébullition et laisser frémir durant vingt minutes. Filtrer. Boire jusqu’à trois tasses par jour.
  • En aromathérapie : en massage doux, l’huile essentielle (HE) de genévrier associée à l’HE de gaulthérie soulage les douleurs d’arthrose, de sciatique et de lumbago. Mélanger 2 gouttes de chacune des deux huiles à 10 ml d’huile végétale de calophylle, et se masser matin et soir pendant quinze jours.
  • Pour soulager des rhumatismes, verser dans un bain chaud 10 gouttes d’HE de genévrier dilué dans une cuillère à soupe de base lavante neutre. Prendre le temps de vraiment se détendre.
  • Pour lutter contre la cellulite, verser 4 gouttes d’HE de genévrier dans une cuillère à café d’huile de pépins de raisin et masser fermement les zones concernées de bas en haut. Autre possibilité : verser de 10 à 20 gouttes d’HE de genévrier mélangées à un bouchon de base lavante neutre dans le bain et se masser.
  • En infusion : en cas de troubles digestifs ou de flatulences, écraser 2 grammes de baies de genévrier, recouvrir avec une tasse d’eau bouillante, laissé infuser 10 minutes et filtrer. Consommer deux à trois tasses par jour.

Les avantages du genévrier

Utilisé en petites quantités, comme assaisonnement ou dans la préparation du thé, le genévrier peut avoir plusieurs avantages pour la santé. Vous trouverez ci-dessous une liste de certains avantages :

  • Il est anti-inflammatoire : le genévrier peut être utilisé pour traiter les inflammations musculaires, intestinales et de la gorge.
  • Il a une action digestive : il réduit l’acidité de l’estomac et aide l’estomac à fonctionner correctement.
  • Il agit comme un tranquillisant : il soulage le stress et l’anxiété, et peut aider en cas d’insomnie, de nervosité, de dépression et de problèmes d’hyperactivité.
  • Soulage les crampes : par son action antispasmodique, le genévrier aide à traiter les crampes de différentes origines.
  • Il agit comme un diurétique : le genévrier stimule l’élimination des liquides, évitant également l’accumulation de toxines dans l’organisme.
  • Un genévrier poussant à la porte éloignerait les voleurs, mais en couper un sans motif sérieux condamnerait à mourir dans l’année.
  • Quelques baies sous l’oreiller des personnes âgées ralentiraient également la perte de mémoire. Dans un filtre d’amour ou portées en collier, elles attireraient les prétendants.

 Malgré les avantages, il convient de noter que le genévrier peut être toxique s’il est consommé en grande quantité. Pour les traitements de santé, la meilleure façon de la consommer est avec l’indication d’un professionnel de la nutrition spécialisé en phytothérapie. Cette recommandation s’applique aux genévriers ou à toute autre plante médicinale.

Utilisations de l’huile essentielle de genévrier

L’huile essentielle de genévrier peut être utilisée de façons très différentes pour un large spectre de maladies et symptômes. Néanmoins, en cas de doute, il est recommandé de s’adresser à un professionnel afin de recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge. L’huile essentielle de genévrier est à éviter chez les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les enfants de moins de 3 ans. Le genévrier doit être dilué dans une huile végétale, et ce, dans une forte proportion, afin d’éviter toute irritation cutanée. L’usage interne doit se faire exclusivement sur les conseils d’un thérapeute. Les personnes sujettes à des pathologies rénales ne devront l’utiliser que sur les conseils d’un thérapeute. Le genévrier peut être utilisé dans une préparation culinaire salée en respectant le dosage (1 à 2 gouttes) et le mode d’utilisation (intégrée après la cuisson). Pour choisir une bonne huile essentielle de genévrier, il faut avoir en tête sa composition biochimique optimale, ses caractéristiques physiques et organoleptiques ainsi que quelques notions sur son exploitation géographique.

Utilisation externe

Indications therapeutiques usuelles :

  • Sphère digestive : anorexie, dyspepsie, inappétence, digestion lente, fermentation intestinale.
  • Sphère uro-génitale : infections urinaires, grâce aux baies qui augmentent le volume des urines (cystites, règles douloureuses). Inappétence et états de fatigue.
  • Obésité et cellulite. Parasites externes. Eczéma et affections de la peau, acné, plaies, traitement de l’herpès ou des boutons de fièvre. Diminution de la pression artérielle.
    Réduction du taux de sucre dans le sang. Maladies respiratoires, toux. Névralgies dentaires.

Plan du site