Connaissez-vous la Christophine ? Zoom sur cette plante qui se cuisine à toutes les sauces !

La christophine appelée aussi chayote, est une plante vivace originaire du Mexique. Dotée de tiges rampantes ornées, cette plante peut servir comme ingrédients dans différentes recettes de cuisine. Le fruit du chayotier a une chair ferme au goût similaire à la courgette.

Qu’est-ce que la christophine ?

Le chouchou, surnom pour désigner la christophine est une courge originaire des régions chaudes. Ce légume méconnu en France peut être utilisé dans un gratin, poêlé ou farci. La cucurbitacée se décline en diverses variétés. Elle procure aux consommateurs plusieurs bienfaits grâce à l’abondance de minéraux, vitamine C et antioxydant. Bien que la plante appartienne à la famille des cucurbitacées, sa forme diffère des courgettes et des melons.

Originaire du Mexique, ce produit pousse aussi en Australie, en Inde, en Amérique du Sud, dans des îles chaudes comme l’Île Maurice. La plante vivace tubéreuse est facilement reconnaissable grâce à sa forme atypique. On en trouve jaune et de nombreuses déclinaisons de vert. Selon leurs variétés, on peut trouver des chayotes lisses ou épineuses. La graine doit être plantée entre mars et mai. La période de récolte a lieu de septembre à novembre.

Le chouchou contient 90 % d’eau. Pour 100 g de courge, on obtient 12 g de calories. Avec un tel ratio, le légume représente un excellent allié du régime minceur. Ce produit est idéal contre le vieillissement cellulaire. En consommant régulièrement, la plante renforce le système immunitaire tout en préservant de certains cancers.

Autre avantage non négligeable, la courge est riche en fibre, cela permet de simplifier le transit intestinal. Ce légume peut se conserver durant plusieurs semaines à condition de le mettre au frais dans un lieu à l’abri de la lumière. Avant de le préparer, on peut aussi le ranger plusieurs jours au réfrigérateur.

Recette de gratin de chayote

Il faut 25 minutes environ pour préparer le gratin de chayotte et compter autant de temps pour la cuisson. Avant toute chose, on doit s’assurer d’avoir tous les ingrédients nécessaires à la recette : christophines, oignon, gousse d’ail, beurre, huile d’olive, 4 épices, épices de bouquet garni, fromage râpé, sel poivre et crème fraîche. On commence par cuir les chayotes durant 20 minutes dans une cocotte. Une fois cuit, laissez les chouchous refroidir afin de pouvoir les manipuler aisément.

Utiliser un couteau pour enlever la partie fibreuse au centre du légume puis vider la chair avec une cuillère. L’astuce pour consolider la peau est de la couvrir de papier aluminium. Il faut ensuite se servir d’un presse-purée pour écraser la pulpe et égoutter aux passoires pendant 10 minutes. Pour extraire beaucoup d’eau, on peut se servir d’une fourchette.

Le mieux est de récupérer un maximum d’eau à l’égouttage. Commencer par faire fondre le beurre dans un filet d’huile d’olive. Ajoutez l’oignon et les épices, mélangez l’ensemble pendant une minute avant de verser la pulpe du chouchou. Verser la crème fraîche, le poivre, l’ail et le sel puis mélanger. Selon ses goûts, on peut écraser le mélange en se servant du presse-purée dans la casserole pour avoir une purée plus lisse.

Dans le cas où la substance serait trop liquide, on peut l’épaissir en y ajoutant de la fécule et de l’eau du sechium edule (autre nom du légume). Le but de l’opération est d’avoir une consistance à son mets. Ajouter enfin le fromage puis mélanger. Il ne reste plus qu’à farcir de purée les peaux du légume habillé de papier aluminium. Avant de le mettre au four, on peut recouvrir le gratin de fromage.

Patate douce : un aliment excellent pour la santé

La patate douce fait partie des ingrédients permettant de réaliser diverses recettes comme du brownie vegan au chocolat, tarte à la courgette ou curry de légumes. Ce tubercule riche en bêta-carotène ou provitamine A est utile pour la santé des tissus, la croissance, le système immunitaire et la vision nocturne. Cette plante tropicale originaire d’Asie et d’Amérique contient également du potassium. Ce métal alcalin est utile pour la pression sanguine, la fonction musculaire et le système nerveux.

Consommé régulièrement, l’organisme pourra aussi faire le plein de vitamines C, B6, B9, du cuivre, manganèse et plusieurs antioxydants surtout lorsqu’on mange la pelure. Quand on achète la patate douce, il vaut mieux privilégier celles qui sont fermes, lourdes, exemptes de taches et d’odeur. Pour faire le plein d’antioxydants, il est recommandé de choisir ceux qui sont de couleur foncée. Pour la faire cuire, il faut 5 minutes à la friteuse, 15 à l’étuvée ou à la vapeur, 20 minutes en le plongeant dans l’eau bouillante salée, 30 ou 45 minutes au four.

Ce tubercule riche en amidon permet de réaliser des desserts comme des crêpes, gâteaux, biscuits… En le plongeant dans l’huile d’olive bouillante, on peut en faire des frites. Notons que ce légume est essentiel dans la gastronomie antillaise. On l’utilise en potage, en y ajoutant du gingembre et des carottes dans cette recette exotique.

Contenu de la pomme de terre

La pomme de terre est un légume riche en amidon. Ce féculent contient des glucides complexes, des minéraux ainsi que de la vitamine C. Lorsque l’on prépare un plat à base de pommes de terre, il vaut mieux conserver sa peau et privilégier une cuisson sans matière grasse. De cette manière, on peut profiter des atouts nutritionnels de cette plante herbacée. Si les légumes verts contiennent 90 % d’eau, cette plante originaire d’Amérique renferme 77 %.

Son avantage par rapport aux autres légumes frais de son espèce est qu’il possède un taux de glucides 3 à 5 fois plus élevé. Les glucides représentent 90 % d’amidon, des quantités moins élevées de saccharose, protéines, glucose et fructose. La pomme de terre contient également une quantité infime de lipides. Elle apporte à l’organisme des vitamines B1 et B3 ainsi que de la vitamine C. Le tubercule est aussi très riche en minéraux : magnésium, phosphore, potassium. La plante contient aussi une grande variété d’oligo-éléments comme le zinc, fer, manganèse, cuivre…

Quelles plantes vivaces planter dans un jardin ?

Pour diversifier les végétaux du jardin, on a le choix parmi plusieurs types de plantes vivaces : absinthe, ail, capucines, artichaut, curcuma, hortensia, hibiscus, marguerite, romarin, tomate, thym… Les jardiniers professionnels peuvent faire pousser des plantes vivaces bien adaptées au jardin comme des épimédiums, géranium, fougères, asters, hostas, heucheras, helenium, echinacea, persicaria, hemeroccalis…

La particularité de ce végétal  est qu’elle repousse tous les ans. Les horticulteurs et les jardiniers le surnomment également fleurs vivaces ou plantes pérennes par sa résistance au froid hivernal et à la sécheresse estivale. Les points communs entre la lavande, l’heuchera, l’helianthemum ou phlox subulata est que ces plantes vivaces persistantes gardent leurs feuilles tout au long de l’année. Ces végétaux se déclinent en plusieurs espèces.

Ces variétés s’adaptent à des conditions bien différentes. Certaines peuvent être plantées au soleil, tandis que d’autres ont besoin d’ombrages. Elles poussent également dans des sols très différents allant du sable à l’argile voire des sols rocailleux. La meilleure période pour cultiver ces végétaux est le printemps ou l’automne. Grâce à ses nombreuses variantes, il est désormais possible de faire pousser de beau massif dans un jardin. Les jardiniers novices pourront choisir leurs espèces en prenant compte de l’exposition au soleil, des caractéristiques du sol et de la résistance du climat.